Chargement...
92
backers
€ 6,500
Pledged over € 10,000 goal
Closed

This project was successful on 17/10/2015

Mo Blé un film de Laurent Canches

Description


Résumé :


L’histoire d’une confrontation, dans un hôpital, entre Louise, médecin et psychanalyste, et Allan, antillais, homosexuel, en grande souffrance avec le sida, car il refuse de prendre ses médicaments. Après des moments très tendus, Louise, convaincue par les thérapies actuelles, finit à force de patience, de silence et d’écoute, par découvrir que le médicament idéal, pour lui, serait de couleur bleue.
Pourquoi ? Un souvenir d’enfance hante Allan : sa mère habillait en bleu sa petite sœur en crise d’épilepsie pour la calmer et éloigner les mauvais esprits. Sauvé, Allan finit aussi par lui confier qu’en créole, le mot bleu (mo blé) a un autre sens : une insulte homophobe.


Il s’agit d’un projet cinématographique, un film de fiction de moyen métrage (environ 25/30 minutes) qui a pour cadre un service dans un hôpital (Paris, banlieue ou province). Les deux protagonistes sont une femme quadra, Louise, médecin et psychanalyste et un homme métis, Allan, originaire des Antilles, qui a le sida et refuse de prendre son traitement. Par ce fait, il se trouve en grand danger.


Le film est aussi un duel, une révolte entre le patient et la femme médecin. Il aborde dans cette confrontation, les thèmes de l’observance, des croyances médicamenteuses liées à la religion ou à d’autres phénomènes spirituels.
Histoire authentique où cette femme va finir par l’écoute, à comprendre ce que cet homme, atteint du sida, a enfoui dans sa mémoire comme une clé pour le sauver.


La comédienne qui nous a donné son accord est Ninon BRETECHER.


Ninon BRETECHER
A suivi sa formation au théâtre du Soleil avec Ariane Mnouchkine, puis au studio théâtre de Jean-Louis Martin-Barbaz. Depuis 1995 elle est régulièrement au théâtre, allant du Rond-Point, à la Criée, en passant par les Amandiers de Nanterre, la Commune à Aubervilliers. Plusieurs pièce mises en scène à la Cartoucherie de Vincennes. On a pu la voir au cinéma, dirigée par Pascale Ferran, Jean-Marc Fabre, Philippe Godeau. Depuis deux années, elle met en scène des pièces de théâtre, où elle est parfois l’auteur et la metteur en scène.


Le film est écrit et réalisé par Laurent Canches, après ses rencontres avec une femme à l’origine de la création des centres Info sida service il y a plus de 25 ans en France. Le sida est aussi toujours une maladie destructrice et de la prévention au traitement, le film portera un angle particulier sur cette histoire singulière.


Enfin, vous découvrirez que « mo blé » a une double signification en langue créole. C’est aussi la fin du film, qui en fait une histoire édifiante, presqu’une fable ou un conte drolatique.



Nous faisons appel au financement participatif pour mettre sur pied le tournage du film. Il s’étalera sur 5 jours. Nous sommes au début de la préparation et cette somme nous permettra d’assurer les frais techniques du tournage. 10 000 euros sont indispensables pour lancer et tourner le film. Les réponses des commissions de la Ville de Paris, de la région Basse Normandie et du CNC vont arriver. La production est conduite par Denis Kralj, pour le compte de la société TRIPLE A, de Corinne Ducrey. Nous cherchons des financements complémentaires.

Nous comptons sur vous pour ce sujet et toutes ses thématiques qui seront aussi l’occasion de débats, de rencontres et d’échanges avec la vie et la diffusion de ce film.


Laurent Canches


Le réalisateur du film, son second court-métrage après « L’HACHOUMA (la honte) » diffusé sur France 2014, mais auteur et réalisateur de bon nombre de documentaires. Balzac Rodin, une improbable rencontre ; Le zouave de l’Alma avec le Musée Rodin ; En première ligne ; Les amants du pont neuf, l’endroit et l’envers du décor, et Jusqu’au dernier saltimbanque, de la place Beaubourg. Après avoir fini ses études de sociologie, il a été régisseur et assistant réalisateur sur des longs-métrages, scénariste, réalisateur… Un homme impliqué dans l’aventure de l’homme, un idéaliste optimiste, mais pas un utopiste, ou un peu. Ce qui l’intéresse, c’est ce que l’homme peut arriver à faire et surtout en traquant le « comment ».


photo : "La salle de bains" de Pierre Navachine


Note de production


Je suis heureux de pouvoir vous parler de ce projet et du réalisateur. C’est en produisant « Balzac Rodin, l’improbable rencontre », que j’ai découvert Laurent Canches, ses films précédents, ses projets en cours d’écriture, que j’ai eu envie de suivre le parcours de cet homme.


Le point de départ de ses films est toujours lié à une rencontre. L’intérêt qu’il porte aux personnes, à leur histoire, à un évènement survenu, fait que d’une simple rencontre devient une rencontre insolite. Est-ce Laurent l’homme singulier, ou lui, qui perçoit ce qu’on n’a pas su capter ? Les personnages tels qu’il nous les raconte sont identiques à ce que je viens d’écrire. On est avec lui, et on porte petit à petit un autre regard sur ce qui nous entoure.


Il n’est pas si évident que cela puisse paraitre, de se soigner, de suivre une médicamentation. Une maladie, dite incurable, frappe le patient en son centre, dans le plus profond de soi, du soi-même. La médecine avance d’une manière fulgurante par moment, et à d’autres, paraît être dans un état de léthargie, d’attente. Elle laisse en état de désillusion, de chute et de perte, la personne contaminée, espérant. C’est un rythme qui est difficilement discernable, un temps non estimable sur sa durée.


C’est durant ce temps-là, qu’Allan est pris par ses émotions, son vécu, par sa propre histoire ; celle de toute sa vie. Il se retrouve empêché de comprendre pourquoi il ne peut se guérir, durer, prolonger un état d’homme fort, ce qui lui appartient encore. Alors que sa pensée est en chute on lui demande de se redresser et de suivre une voix qui de toute évidence n’est pas la sienne, pas celle dans laquelle il s’est retrouvé par dépit. Sa mémoire inconsciente lui indique ce qu’il doit comprendre pour se libérer.


Une personne doit l’aider, le guider, et surtout faire preuve de toute son attention afin de, percevoir, distinguer et démêler les mobiles de ce non-agir. Laurent Canches avec « Mo blé », rattrape les rythmes et les font se rencontrer. Il installe un temps, celui nécessaire, pour qu’Allan puisse reconnaitre ce qui est bon pour lui.


Ce travail que font les médecins accompagnés de psychologues ou psychanalystes, a été un véritable pari gagnant et non en vain. Un grand nombre de scientifiques ne croyaient pas qu’un malade ne voulant pas se soigner était un malade souffrant d’un symptôme psychologique. Un groupe de médecins cherchant d’où provenait cette faille, allait en réalité aider le malade à croire à la guérison. Il a fallu, à ces persévérants, être pugnaces et à la fois être attentifs aux refus d’entendre et d’écouter de la part des personnes trop pragmatiques. Un travail en silence, en toute discrétion, a été réalisé par ces chercheurs, qui restaient, et le sont toujours, persuadés que « se dire que l’on va bien, c’est déjà beaucoup ».


Denis Kralj

Describe your project goal

Le budget de ce film est évalué à 28.545 euros. Cette somme, indispensable pour tourner et finir le film, couvre tous les frais incompressibles à la production


Droits artistique
3.000 €
Décoration
5.750 €
Transports, défraiement, régie et divers
5.200 €
Moyen technique (tournage et montage)
10.900 €
Assurance et divers
1.100 €
Sous total
25.950 €
Imprévus ‘(10%)
2.595 €
TOTAL
28.545 €

Nous souhaitons obtenir 10.000 euros par vos apports, peut-être plus, le reste est à la charge de la production via les aides du ministère de la culture, tel le CNC ou autres subventions régionales, ou d’un pré achat par une chaine hertzienne ou câblée. La somme obtenue par votre participation sera attribuée t au travail du tournage et du montage du film. Des étapes ne peuvent se passer d’argent, telles les incontournables frais à payer pour la conformation du son et de l’image et de la version définitive sur support que l’on appelle le PAD « Prêt A Diffuser ».


Nous vous informerons régulièrement sur ce site de l’évolution de nos financements, et de l’avancement du film. Nous pensons, avec le réalisateur, à faire participer les souscripteurs qui le souhaitent, à des étapes de la fabrication, démonstration et comment se font les choix du montage, et organiser des conférences ou des débats autour du film.


92
backers
€ 6,500
Pledged over € 10,000 goal
Closed

This project was successful on 17/10/2015

For € 5 or more

4 backers

DEMARRAGE

Le sécanario et les dialogues, version de mars 2015. La note d'intention.

For € 20 or more

26 backers

PACK FAN

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
For € 40 or more

0 backer

Cession des droits aux associaitions

Les droits de diffusion du film seront cédés à chaque association dans le cadre de leurs acticvités (sous réserve d'informer le réalisateur)

For € 50 or more

27 backers

PACK VIP

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
For € 100 or more

10 backers

PACK PASSIONNE

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
For € 150 or more

4 backers

PACK CINEMA

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
  • invitation sur le plateau de tournage du film
For € 200 or more

4 backers

PACK MASTER CLASS

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
  • invitation sur le plateau de tournage du film
  • participation à une master class de Laurent Canches autour du montage : d’une page du scénario à la séquence montée ; de 2 à 3 heures de rencontres et d’échanges
17 backers didn't choose a reward.

Thanks to backers

Aubard1 26/07/2015 - 16:24
Je suis Jacques AUBARD; Investisseur privé en France cherchant des porteurs de projets rentables pour travailler en association. Je pourrai investir dans le développement de votre entreprise ou projets. Je suis disponible à mettre les fonds à votre disposition et suivre la réalisation avec vous jusqu'à terme. Alors si vous avez des projets et besoin de financement, contactez-moi à l'adresse suivante: jacques.aubard@hotmail.com
valentine leys 01/06/2015 - 13:58
DU BLÉ POUR MO BLÉ! bises et bonne chance...

Mo Blé un film de Laurent Canches

Description


Résumé :


L’histoire d’une confrontation, dans un hôpital, entre Louise, médecin et psychanalyste, et Allan, antillais, homosexuel, en grande souffrance avec le sida, car il refuse de prendre ses médicaments. Après des moments très tendus, Louise, convaincue par les thérapies actuelles, finit à force de patience, de silence et d’écoute, par découvrir que le médicament idéal, pour lui, serait de couleur bleue.
Pourquoi ? Un souvenir d’enfance hante Allan : sa mère habillait en bleu sa petite sœur en crise d’épilepsie pour la calmer et éloigner les mauvais esprits. Sauvé, Allan finit aussi par lui confier qu’en créole, le mot bleu (mo blé) a un autre sens : une insulte homophobe.


Il s’agit d’un projet cinématographique, un film de fiction de moyen métrage (environ 25/30 minutes) qui a pour cadre un service dans un hôpital (Paris, banlieue ou province). Les deux protagonistes sont une femme quadra, Louise, médecin et psychanalyste et un homme métis, Allan, originaire des Antilles, qui a le sida et refuse de prendre son traitement. Par ce fait, il se trouve en grand danger.


Le film est aussi un duel, une révolte entre le patient et la femme médecin. Il aborde dans cette confrontation, les thèmes de l’observance, des croyances médicamenteuses liées à la religion ou à d’autres phénomènes spirituels.
Histoire authentique où cette femme va finir par l’écoute, à comprendre ce que cet homme, atteint du sida, a enfoui dans sa mémoire comme une clé pour le sauver.


La comédienne qui nous a donné son accord est Ninon BRETECHER.


Ninon BRETECHER
A suivi sa formation au théâtre du Soleil avec Ariane Mnouchkine, puis au studio théâtre de Jean-Louis Martin-Barbaz. Depuis 1995 elle est régulièrement au théâtre, allant du Rond-Point, à la Criée, en passant par les Amandiers de Nanterre, la Commune à Aubervilliers. Plusieurs pièce mises en scène à la Cartoucherie de Vincennes. On a pu la voir au cinéma, dirigée par Pascale Ferran, Jean-Marc Fabre, Philippe Godeau. Depuis deux années, elle met en scène des pièces de théâtre, où elle est parfois l’auteur et la metteur en scène.


Le film est écrit et réalisé par Laurent Canches, après ses rencontres avec une femme à l’origine de la création des centres Info sida service il y a plus de 25 ans en France. Le sida est aussi toujours une maladie destructrice et de la prévention au traitement, le film portera un angle particulier sur cette histoire singulière.


Enfin, vous découvrirez que « mo blé » a une double signification en langue créole. C’est aussi la fin du film, qui en fait une histoire édifiante, presqu’une fable ou un conte drolatique.



Nous faisons appel au financement participatif pour mettre sur pied le tournage du film. Il s’étalera sur 5 jours. Nous sommes au début de la préparation et cette somme nous permettra d’assurer les frais techniques du tournage. 10 000 euros sont indispensables pour lancer et tourner le film. Les réponses des commissions de la Ville de Paris, de la région Basse Normandie et du CNC vont arriver. La production est conduite par Denis Kralj, pour le compte de la société TRIPLE A, de Corinne Ducrey. Nous cherchons des financements complémentaires.

Nous comptons sur vous pour ce sujet et toutes ses thématiques qui seront aussi l’occasion de débats, de rencontres et d’échanges avec la vie et la diffusion de ce film.


Laurent Canches


Le réalisateur du film, son second court-métrage après « L’HACHOUMA (la honte) » diffusé sur France 2014, mais auteur et réalisateur de bon nombre de documentaires. Balzac Rodin, une improbable rencontre ; Le zouave de l’Alma avec le Musée Rodin ; En première ligne ; Les amants du pont neuf, l’endroit et l’envers du décor, et Jusqu’au dernier saltimbanque, de la place Beaubourg. Après avoir fini ses études de sociologie, il a été régisseur et assistant réalisateur sur des longs-métrages, scénariste, réalisateur… Un homme impliqué dans l’aventure de l’homme, un idéaliste optimiste, mais pas un utopiste, ou un peu. Ce qui l’intéresse, c’est ce que l’homme peut arriver à faire et surtout en traquant le « comment ».


photo : "La salle de bains" de Pierre Navachine


Note de production


Je suis heureux de pouvoir vous parler de ce projet et du réalisateur. C’est en produisant « Balzac Rodin, l’improbable rencontre », que j’ai découvert Laurent Canches, ses films précédents, ses projets en cours d’écriture, que j’ai eu envie de suivre le parcours de cet homme.


Le point de départ de ses films est toujours lié à une rencontre. L’intérêt qu’il porte aux personnes, à leur histoire, à un évènement survenu, fait que d’une simple rencontre devient une rencontre insolite. Est-ce Laurent l’homme singulier, ou lui, qui perçoit ce qu’on n’a pas su capter ? Les personnages tels qu’il nous les raconte sont identiques à ce que je viens d’écrire. On est avec lui, et on porte petit à petit un autre regard sur ce qui nous entoure.


Il n’est pas si évident que cela puisse paraitre, de se soigner, de suivre une médicamentation. Une maladie, dite incurable, frappe le patient en son centre, dans le plus profond de soi, du soi-même. La médecine avance d’une manière fulgurante par moment, et à d’autres, paraît être dans un état de léthargie, d’attente. Elle laisse en état de désillusion, de chute et de perte, la personne contaminée, espérant. C’est un rythme qui est difficilement discernable, un temps non estimable sur sa durée.


C’est durant ce temps-là, qu’Allan est pris par ses émotions, son vécu, par sa propre histoire ; celle de toute sa vie. Il se retrouve empêché de comprendre pourquoi il ne peut se guérir, durer, prolonger un état d’homme fort, ce qui lui appartient encore. Alors que sa pensée est en chute on lui demande de se redresser et de suivre une voix qui de toute évidence n’est pas la sienne, pas celle dans laquelle il s’est retrouvé par dépit. Sa mémoire inconsciente lui indique ce qu’il doit comprendre pour se libérer.


Une personne doit l’aider, le guider, et surtout faire preuve de toute son attention afin de, percevoir, distinguer et démêler les mobiles de ce non-agir. Laurent Canches avec « Mo blé », rattrape les rythmes et les font se rencontrer. Il installe un temps, celui nécessaire, pour qu’Allan puisse reconnaitre ce qui est bon pour lui.


Ce travail que font les médecins accompagnés de psychologues ou psychanalystes, a été un véritable pari gagnant et non en vain. Un grand nombre de scientifiques ne croyaient pas qu’un malade ne voulant pas se soigner était un malade souffrant d’un symptôme psychologique. Un groupe de médecins cherchant d’où provenait cette faille, allait en réalité aider le malade à croire à la guérison. Il a fallu, à ces persévérants, être pugnaces et à la fois être attentifs aux refus d’entendre et d’écouter de la part des personnes trop pragmatiques. Un travail en silence, en toute discrétion, a été réalisé par ces chercheurs, qui restaient, et le sont toujours, persuadés que « se dire que l’on va bien, c’est déjà beaucoup ».


Denis Kralj

Describe your project goal

Le budget de ce film est évalué à 28.545 euros. Cette somme, indispensable pour tourner et finir le film, couvre tous les frais incompressibles à la production


Droits artistique
3.000 €
Décoration
5.750 €
Transports, défraiement, régie et divers
5.200 €
Moyen technique (tournage et montage)
10.900 €
Assurance et divers
1.100 €
Sous total
25.950 €
Imprévus ‘(10%)
2.595 €
TOTAL
28.545 €

Nous souhaitons obtenir 10.000 euros par vos apports, peut-être plus, le reste est à la charge de la production via les aides du ministère de la culture, tel le CNC ou autres subventions régionales, ou d’un pré achat par une chaine hertzienne ou câblée. La somme obtenue par votre participation sera attribuée t au travail du tournage et du montage du film. Des étapes ne peuvent se passer d’argent, telles les incontournables frais à payer pour la conformation du son et de l’image et de la version définitive sur support que l’on appelle le PAD « Prêt A Diffuser ».


Nous vous informerons régulièrement sur ce site de l’évolution de nos financements, et de l’avancement du film. Nous pensons, avec le réalisateur, à faire participer les souscripteurs qui le souhaitent, à des étapes de la fabrication, démonstration et comment se font les choix du montage, et organiser des conférences ou des débats autour du film.


92
backers
€ 6,500
Pledged over € 10,000 goal
Closed

This project was successful on 17/10/2015

For € 5 or more

4 backers

DEMARRAGE

Le sécanario et les dialogues, version de mars 2015. La note d'intention.

For € 20 or more

26 backers

PACK FAN

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
For € 40 or more

0 backer

Cession des droits aux associaitions

Les droits de diffusion du film seront cédés à chaque association dans le cadre de leurs acticvités (sous réserve d'informer le réalisateur)

For € 50 or more

27 backers

PACK VIP

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
For € 100 or more

10 backers

PACK PASSIONNE

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
For € 150 or more

4 backers

PACK CINEMA

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
  • invitation sur le plateau de tournage du film
For € 200 or more

4 backers

PACK MASTER CLASS

  • le scénario
  • un DVD du film
  • diffusion de votre nom au générique de fin du film
  • invitation à une avant première et à chaque projection débat
  • possibilité d’assister à un visionnage du montage en cours (1h)
  • invitation sur le plateau de tournage du film
  • participation à une master class de Laurent Canches autour du montage : d’une page du scénario à la séquence montée ; de 2 à 3 heures de rencontres et d’échanges
17 backers didn't choose a reward.

Thanks to backers

Aubard1 26/07/2015 - 16:24
Je suis Jacques AUBARD; Investisseur privé en France cherchant des porteurs de projets rentables pour travailler en association. Je pourrai investir dans le développement de votre entreprise ou projets. Je suis disponible à mettre les fonds à votre disposition et suivre la réalisation avec vous jusqu'à terme. Alors si vous avez des projets et besoin de financement, contactez-moi à l'adresse suivante: jacques.aubard@hotmail.com
valentine leys 01/06/2015 - 13:58
DU BLÉ POUR MO BLÉ! bises et bonne chance...